♦ Hollywood Tower Hotel


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Les inscriptions pour la première intrigue c'est ici

Partagez | 
 

 [résolu]BELLONE Von Kassen

Aller en bas 
AuteurMessage
Bellone Von Kassen
Nouveaux arrivants
avatar

Localisation : Chambre 1335

Infos importante
©Crédits de l'avatar/signature: /
Les mots manquent aux émotions - Victor Hugo:
0/100  (0/100)
Derrière chaque livre il y a un homme - Ray Bradbury:
10/100  (10/100)

MessageSujet: [résolu]BELLONE Von Kassen   Dim 30 Aoû - 13:02

¦¬ Von Kassen BELONE ¬¦




Surnoms: "La majorité des gens m'appelle Belle, parce que ça ressemble a Bellone, et puis que ça me qualifie plutôt bien. Belle, héroïne de dessin animé, vous croyez que je me ferrais enlever par la bête ?"
Âge: "26 ans moi monsieur ! Et oui, 26 ans"
Sexe: "Et bien, tu peut venir vérifier, mais je dirait... Féminin, non ?"

Qualités: Intelligente ; Mystérieuse ; Observatrice ; Sensible ; Rêveuse
Défauts: Manipulatrice ; Têtue ; Impulsive ; Lunatique ; Calculatrice

Endroit de naissance:"Londres, un 18 avril... Oui, Londres..."

Description physique:
"Ceux a quoi je ressemble ? Tes questions sont vraiment étrange. Mais allons y, voyons a quoi je peut bien ressembler. Les gens qui l'ont connus disent que je suis le portrait tout craché de mon père. Les traits fins, un sourire qui fascine, et deux pupilles brunes qui vous observent silencieusement pour mieux trahir mon mystère. Il parait que je fais partie de ces gens, de ceux dont le regard traduit l'innocence de la pensée. Tu y vois toi dans mon regard ?"

Les gens le disent et le répète Bellone, tu es jolie, terriblement jolie même. Beauté naturelle, innocente, et c'est peut être ça finalement qui fait ton charme. Tu te promène pieds nus, une multitude de bracelet ornant tes poignets trop fins. Des couleurs, trop de couleurs sur ta peau quand on voit combien celle ci est pale. C'est jolie, moi j'aime bien. Tu n'a rien d'une princesse, du moins si l'on s'attarde a cette allure un peu sauvageonne que tu te donne. Mais tu garde cette élégance naturelle, qui fait que pour moi, a mes yeux petite Bellone, tu es la plus jolie de toute les princesses de contes de fées.

Caractère:
Permet moi Bellone, mais pour ce qui est de ton caractère, je prendrais ta plume. Tu ressemble a ta mère jolie Bellone tu lui ressemble beaucoup trop même Tu a ce quelque chose de mystérieuse qui brille tant dans tes yeux que dans ta façon d'être avec les autres. Tu parle peu de toi, tu fuirais même le sujet, parce que ta vie Bellone, les autres n'ont pas a la connaitre. Et puis tu sais. Tu sais très bien que par ce mystère, tu fascine, tu attire les regards et les plus belles attentions. Manipulatrice probablement. Parce que j'en suis certain jolie demoiselle, j'en suis certain, tu es très intelligente, un peu trop même, au point de tout compliqué a l'aide d'une multitude de questions. Tu cherche a comprendre les gens, les observe, et puis tu te perds. Parce que tu le sais aussi bien que moi Bellone, derrière tes airs de fille forte se cache une fille fragile. Écorché vive comme j'avais l'habitude de dire de ta mère. Terriblement sensible, a fleur de peau. Mais crois moi ou pas jolie jeune fille, crois moi ou pas si je te dis que ton caractère de braise cache une personne qui mériterait de faire connaitre le plus profond d'elle. Fais confiance au monde Bellone, ouvre leur ce cœur que tu garde protégé, forteresse depuis trop longtemps.

Orientation sexuelle: Hétéro'... J'aime les hommes, ils m'aiment, que demander de plus ?"

Enfance:

A toute histoire, il y a forcément un début Mais moi, mon début, je ne veux pas du banal, pas du déjà vu. Je ne veux pas de naissance sanglante, et parents en larmes. Je veux une belle histoire d'amour, des regards et des sourires, ce qu'ils étaient, eux, mes parents.

Elle s'appelait Sara, et elle était terriblement belle, le genre de beauté inaccessible, celle qui enchainaient les conquêtes sans vraiment s'attacher. Et puis un jour, elle a changée, elle la rencontrer lui, Matt qu'il s'appelait. Il était plutôt simple, pas très bavard, avec des jolies rêves pour l'avenir. Elle est tombée amoureuse, et lui c'est vu offrir les faveurs de sa belle. Ils étaient jeunes, mais heureux. Il travaillait dans une petite entreprise familiale, et elle, volage, changeait de boulot presque aussi souvent qu'elle ne sortait le soir. Mais elle l'aimait, et lui aussi, alors lorsqu'ils apprirent l'annonce de ma naissance, ils ne purent être qu'heureux. Un enfant, le résultat vivant de leur amour. Que veux tu d'autre dis moi ?
Pourtant, les choses ont mal tournées. Ils s'aimaient, certes, mais elle, elle devenait complètement obsédée par sa grossesse. Elle ne voyait plus que par moi, que par ce ventre rond, et les disputent entre eux ce sont multipliés. Elle l'aimait tu sais, mais elle ne le supportait plus. Alors lui, il c'est éloigné, et c'est découvert une passion qui l'éloignait de sa femme : le tire. Le soir, il sortait, sans mots dire, et se retrouvait l'arme a la main a viser des cibles sans visages. il aimait ça, cette sensation d'infinie liberté, cette jouissance au parfum de poudre. Et puis un soir, nouvelle dispute. Éclats rage, et il lui a tout avouer, le tire, le fait qu'elle soit devenue folle, tout ça. Il a déposé l'arme dans ses mains, et a son tours, elle a ressentit le bonheur procuré par ce contact froid, sans vie.
Quelques jours plus tard, l'arme sous son oreiller, elle l'attendait. Le bébé, moi en l'occurrence, semblait agiter, frappait nerveusement le ventre rond de sa génitrice. Il fallait le calmer, il fallait qu'il cesse. Ses doigts caressant les canon de l'arme, elle a sourit, et lui c'est allongée a coté d'elle. Alors l'arme entre ses doigts, elle a tiré. Oui, elle était folle, folle de cette enfant qui soudain c'était tue. Folle de cette homme a qui elle venait de donner la mort. Immobile sur le lit, elle n'a pas pleuré, elle c'est même mise a rire, tout en caressant son ventre.

"Allô, la police ? Je viens d'abattre mon mari ..."

L'heure de ma naissance arriva enfin, seulement voila, si certains naissent bien au chaud, dans des hôpitaux luxueux, pas moi. Moi, ma mère m'a mise au monde sur le banc froid d'une prison. Je hurlais, je hurlais parce qu'entre ses doigts trop pâle, j'avais froid, j'aurais voulue rester, j'étais bien là dans son ventre. Mais tu sais, je t'avais dis, elle l'aimait lui aussi. Elle aimait cet homme, mon géniteur, alors elle l'a choisit lui. m'abandonnant sur le banc de sa prison, elle c'est pendue. Naissance plutôt étrange, j'en conviens, pourtant oui, quelques minutes après ma naissance, ma mère se donnait la mort pour rejoindre l'homme qu'elle aimait. Et moi alors ? Moi, je n'était que Bellone, petit être innocent, qu'on confia a la sœur de ma mère. Une femme simple, qui fit de moi, sa "fille".

Moi, enfant. Princesse, diva, reine d'un monde qui tournait autour de moi. Bellone, quoi qu'en dise les gens, ce nom m'allait plutôt bien, puisque de mon jeune age, j'arrivai déjà a capter toutes les attentions. Mon oncles et ma tantes avaient déjà deux filles, des enfants simples, pas compliqués, qui sourit et saluent poliment. Moi, j'étais différentes. Différentes, parce que je m'amusais a poser mes pupilles brunes sur les gens, intelligence qu'ils disaient, mais moi j'aimais les observer, m'assurer qu'on me regardait, qu'on faisait attention a moi, que j'étais la, au centre de leurs vie. Et c'était le cas, durant toute mon enfant, on m'aima. Pas comme une enfant, non, plutôt comme une maitresse qu'on cache et qu'on gate.
Ma tante avait fait de moi une princesse, une jolie princesse, parés d'étoffes et qui aimait qu'on la regarde. Elle me baladait partout, et moi, enfant, j'observais les gens, intriguée et passionnée par leurs comportement de grands. J'étais la reine, ils étaient mes pions. Des jolies pions articulés selon mes caprices. Il est vrai que j'étais intelligente, seulement moi, l'intelligence, c'est pas ça que je voulait. Moi tu sais, je ne voulais devenir ni médecin, ni avocate. Non, plus tard, je serrait princesse !

A mon entrée a l'école primaire, j'ai découvert l'amour, le beau, le vrai, celui dont tout le monde parle. Il s'appelait Théo, il avait fait le tours du monde, et il ne me regardait pas, seulement quand j'avais le dos tourné. Les filles elles lui tournaient toutes autour, mais moi je le savais, il était fait pour moi. Seulement voila, j'avais certes du caractère, mais je n'en étais pas moins une enfant réservé. Alors je l'observait, sans jamais osé lui parler, m'imaginant notre mariage, nos enfants, notre vie futur quoi. Mais lui, après quelques mois, il est partit.
A l'école, je n'ai jamais vraiment trouvée d'utiliser a étudier, alors je ne le faisait pas. Je dessinait sur mes cahier, des yeux, des visages. Enfant douée qu'ils disaient, enfant intelligente. Mais enfant rêveuse qui peu a peu perdit le fil de la scolarisation.

Vie d'adulte:

A seize ans, j'arrêtais tout. l'école, les cours, les profs, assez pour moi. Alors me résignant a ne pouvoir devenir princesse, je m'inscrivais au conservatoire de danse classique. Je serrait danseuse, je serrait élégante, gracieuse, et regardée ! Très vite, on détecta chez moi un quelque chose de naturel qui me liait a la danse. Je me déplaçait sur la scène comme si j'y avais toujours eu ma place. Les professeurs n'en revenaient pas, voyaient en moi une étoile montante. De quoi ravir mon monde. Ma tante, c'est surement elle qui s'avéra la plus heureuse de ma réussite. Elle assistait a chacune de mes répétitions, me forçait a manger je ne sais quels produits pour que je garde un physique de danseuse. Il fallait que je reste mince, que mon corps reste celui d'une enfant.

Seulement tu sais, Théo, ce garçon du primaire, il est revenu. Il est revenu peu après mes 16 ans. J'étais jolie, mais sans formes. Et lui, il était libre, tout ce dont je pouvais rêvé. Il était toujours aussi beau, toujours aussi parfait, alors de nouveau, je l'ais aimé. Mais cette fois, cet amour s'il en ais ainsi semblait réciproque. Il m'arracha a la danse, m'emmenant loin de ma famille, qui de sont côté semblait ne pas comprendre un tel comportement de ma part. Je voulais être avec lui, lui faire plaisir, alors effectivement, j'ai tout abandonné. Pour lui, je découvrit les différents vices, l'alcool, la drogue, mais aussi le sexe qui devint son plus grand outil de torture. J'avais reprit des formes, et il me baladait fièrement devant ses amis, ces gens pas vraiment fréquentable, qui après m'avoir fait boire me mettaient dans leurs lit.

Et oui, mon amoureux a moi ne m'apporta rien de bon. Il finit d'ailleurs par s'enfuir. Un beau matin, alors que je me réveillait nue dans son lit, il avait disparut. Plus de Théo, plus d'amour, plus que moi et ce nouveau jeu. Je n'avais donc rien de l'enfant prodige qu'on me destinait a être J'étais plutôt du genre têtue, volage, un peu comme ma mère au par avant, et dotée d'un caractère de feu qui attisait les braises. Théo, il m'avait mené jusqu'ici, et j'étais jeune, insouciante, pas vraiment capable de me rendre compte de ce qui pouvait m'être dangereux. D'ailleurs, la chose la plus dangereuse qui soit, c'est moi ! Théo, il m'avait briser le cœur, tout simplement, alors je me faisait la promesse de ne plus jamais tomber amoureuse, de ne plus jamais risquer de me rendre faible. Parce que pour lui, je l'étais, capable de tout, et forcément du pire. Dans cette ville, j'enchainai les soirées les plus arrosés. Tu sais, certains pourront dire que je n'était qu'une idiote qui noyait un destin hors norme dans le sexe et l'alcool. Mais ils auraient tord. Je lisait, énormément, et le monde, je l'appris a force de l'observer. J'appris comment attirer l'homme jusqu'à moi, le faire tomber dans mon piège. J'appris les règles d'un jeu carnacié, ou le plus fort est souvent celui qui l'emporte. L'enfant timide que j'étais semblait avoir disparue, laissant place a une jeune femme plongée dans un monde de débauche. Mais j'aimais ce nouveau monde.

À l'hôtel:

Et voila que je grandit, il faut que je fasse ma vie autrement qu'en passant de soirées en soirées. Les hommes, je sais que je peut faire d'eux ce que je veux... Le pouvoir des femmes il faut croire, et moi du pouvoir, j'en ais. femme fatale, c'est que l'on m'a dit un jour. Absolument, je suis devenue de ces femmes qui joue de leur corps pour obtenir ce qu'elles veulent. Pourtant regarde moi, je bosse ici, dans cet hôtel comme femme de chambre. Il y a mieux comme travail, pas vrai ? Il y a toujours mieux... Mais moi j'aime bien, le rapport avec ces hommes et ces femmes. Le soucis ? Mon patron, un homme dont le cœur ne semble pas être l'organe dominant. Non, il n'a pas de cœur, et je fais partie de ses victimes. Petite, je faisais partie de ses amies. Je l'aimais bien Chesler, oui, je l'aimais bien, alors un jour, je lui ais tout dis. Mon père, ma mère, ma naissance. oui, je lui tout avoué et il m'a promis de ne rien dire. Il m'avait promis... Seulement il y a quelques temps, je l'ais retrouver, un jour, dans un bar. Et depuis, monsieur menace de tout balancer. Non, non Chesler, promet moi de ne rien dire... Je travaille d'ailleurs dans son hôtel depuis quelques temps. Il est mon directeur, et moi la femme de chambre. Promet moi que tu ne diras rien... Promet le moi, demande moi n'importe quoi !
¦¬ Valentine¬¦




Âge: 18 ans
Où avez-vous trouvez le forum: Sur un top site
Combien de fois/semaine comptez-vous venir: 7 jours sur 7 normalement
Noter le forum / 10: 8


Dernière édition par Bellone Von Kassen le Dim 30 Aoû - 15:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chesler John Parker
Directeur
avatar

Localisation : Zone grise
Emploi du persos : Directeur de l'hotel

Infos importante
©Crédits de l'avatar/signature: Obsession 27
Les mots manquent aux émotions - Victor Hugo:
100/1000  (100/1000)
Derrière chaque livre il y a un homme - Ray Bradbury:
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: [résolu]BELLONE Von Kassen   Dim 30 Aoû - 13:08

Bienvenue sur le forum Belle!

Bonne chance pour la suite de ta présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollywood-t-hotel.forumactif.com
Bellone Von Kassen
Nouveaux arrivants
avatar

Localisation : Chambre 1335

Infos importante
©Crédits de l'avatar/signature: /
Les mots manquent aux émotions - Victor Hugo:
0/100  (0/100)
Derrière chaque livre il y a un homme - Ray Bradbury:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: [résolu]BELLONE Von Kassen   Dim 30 Aoû - 13:50

    Merci !

    Je pense avoir finit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chesler John Parker
Directeur
avatar

Localisation : Zone grise
Emploi du persos : Directeur de l'hotel

Infos importante
©Crédits de l'avatar/signature: Obsession 27
Les mots manquent aux émotions - Victor Hugo:
100/1000  (100/1000)
Derrière chaque livre il y a un homme - Ray Bradbury:
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: [résolu]BELLONE Von Kassen   Dim 30 Aoû - 14:09

Quel beau personnage que tu as fait de Bellone... Elle n'est rien de ce que j'avais imaginé pour elle et ça me plait. Son histoire, sa vie, son secret... J'adore.

Je te validerais immédiatement s'il n'en tenait qu'à cela... Mais voilà, certain bout de la présentation m'échappe un peu. Il y a beaucoup de fautes de temps et d'orthographe ce qui fait que c'est parfois difficile à lire. Je ne tiens pas nécessairement à des phrases exemptent d'erreur(j'en fais beaucoup moi même), mais un peu de relecture ne ferait pas de mal...

Lorsque tu auras relu ton texte et corriger les fautes, tu seras validé.

Cela dit, ta fiche était émouvante... On a vraiment envie de se dire pauvre elle... Et elle me fait passer pour un salaud alors... C'est parfait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollywood-t-hotel.forumactif.com
Bellone Von Kassen
Nouveaux arrivants
avatar

Localisation : Chambre 1335

Infos importante
©Crédits de l'avatar/signature: /
Les mots manquent aux émotions - Victor Hugo:
0/100  (0/100)
Derrière chaque livre il y a un homme - Ray Bradbury:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: [résolu]BELLONE Von Kassen   Dim 30 Aoû - 15:30

    Oups désolée... Je viens de relire tout ça et de le passer au correcteur d'orthographe, j'espère que c'est mieux ... =S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chesler John Parker
Directeur
avatar

Localisation : Zone grise
Emploi du persos : Directeur de l'hotel

Infos importante
©Crédits de l'avatar/signature: Obsession 27
Les mots manquent aux émotions - Victor Hugo:
100/1000  (100/1000)
Derrière chaque livre il y a un homme - Ray Bradbury:
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: [résolu]BELLONE Von Kassen   Dim 30 Aoû - 15:33

Encore quelque fautes de conjugaison, mais c'est déjà plus agréable à lire.

Tu es engagé! Ta chambre sera la 1335.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollywood-t-hotel.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [résolu]BELLONE Von Kassen   

Revenir en haut Aller en bas
 
[résolu]BELLONE Von Kassen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vulkania
» [résolu]Echange Feunard Shiney [Clos]
» [Résolu] grotte de glace
» [Résolu] Problème de stats Evolution
» [Résolu] Se jumeler à soi-même ? o:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦ Hollywood Tower Hotel :: ¦¬ Le personnage que nous sommes, c'est un jardin, et notre volonté le cultive. - Shakespeare ¬¦ :: Réservation d'une chambre :: Une chambre vous a été réservée-
Sauter vers: